Île Maurice
+ (230) 263 2408
Prendre un rendez-vous

C’est l’ensemble des symptômes physiologiques et psychologiques qui peuvent accompagner la baisse de testostérone chez l’homme vieillissant.
Le taux de testostérone commence à diminuer très tôt à partir de l’âge de 30 ans, d’environ 1% par an. L’andropause est un processus progressif qui s’étale sur plusieurs décennies et surviendrait habituellement après 40 ans.

Andropause

L’andropause est l’ensemble des symptômes physiologiques et psychologiques qui peuvent accompagner la baisse de testostérone chez l’homme vieillissant. Elle surviendrait habituellement vers 45 ans à 65 ans.

La chute de testostérone chez l’homme s’accompagne des signes suivants :

Une baisse de la libido
Des érections moins rigides et moins fréquentes mais l’homme conserve sa capacité de reproduction
Les bouffées de chaleur sont vécues principalement au cou, au visage et au torse. Lorsqu’elles surviennent pendant la nuit, ce sont des sueurs nocturnes indépendantes d’une dépense physique
Fatigue et baisse de force musculaire, une récupération physique plus laborieuse après efforts.
Anxiété et trouble du sommeil.
Une tendance dépressive avec baisse de la joie de vivre.
Une fonte musculaire et augmentation de la masse grasse (surtout abdominale).
Ostéoporose avec des risques de fractures.
Palpitation cardiaque.
La pilosité diminue.

La thérapie de remplacement de la testostérone peut avoir un impact positif sur la qualité et l’espérance de vie d’un homme. Cette thérapie peut donner goût au sexe et aider à maintenir une érection normale et contribuer cet effet « wow » des orgasmes.
Les études montrent que la testostérone influe sur le diabète, l’obésité, la santé du cœur, le syndrome métabolique et l’ostéoporose.

Mise en place d’un traitement à base de la testostérone

Test sanguin

  • LH
  • FSH
  • Testostérone totale
  • Testostérone libre
  • Testostérone Bio disponible
  • SHBG
  • DHT
  • PSA
  • Androstanediol glucoronide

Le traitement

Application de la testostérone sous forme de gel liposomial 100 mg (10%) :
C’est une forme naturelle ( bioidentique ) de testostérone sous forme de gel qui ne sont pas dégradées par le foie et sont donc bien actives tout en ayant quasiment pas d’effet secondaire. Le taux de testostérone circulant reste constant tout le long du traitement.

Injection intra musculaire de testostérone :
Testosterone enanthate ou cyprionate 100 ou 250 mg.
Inconvénient : surdosage au début de traitement et perte d’efficacité quelques jours avant la prochaine injection.

Les gonadotrophines chorioniques ( HCG ) :
Indiqué en cas d’une chute de taux de LH associée à un taux de testostérone bas.
Le HCG stimule la sécrétion de la testostérone par les testicules afin de la ramener à un taux normale.